Nature

nature-header

Un cadre naturel

Une terre protégée, un environnement préservé, la crevette bleue de Nouvelle-Calédonie s’épanouit dans un cadre naturel d’une rare authenticité. Long de 1.600 kilomètres, le récif corallien protège le lagon calédonien, un paradis pour la flore et la faune marine. Cet environnement privilégié et le climat tempéré de l’île créent les conditions idéales pour produire une espèce pure d’une qualité exceptionnelle. Les pratiques d’élevage sont aussi proches que possible des conditions naturelles. Depuis sa création en 1994, la SOPAC a mis en place, avec l’aide des organismes de recherche, un programme d’observation, de contrôle et d’optimisation de l’impact aquacole sur le milieu naturel. La qualité de notre crevette est le reflet de l’authenticité et de la pureté des écosystèmes de Nouvelle-Calédonie.

Développement durable

Depuis 30 ans, les aquaculteurs Calédoniens s’attachent à préserver l’incroyable richesse du milieu naturel (environ 15.000 espèces marines dont 5% sont endémiques), ainsi que la pureté des eaux du lagon. Eloignées les unes des autres et de petites tailles, les fermes aquacoles, construites sur le littoral, en arrière de la mangrove, respectent l’écosystème et contribuent au développement économique et social des tribus côtières par l’emploi et la formation. Un seul cycle d’élevage annuel, d’une durée de 6 à 9 mois, permet aux crevettes de se développer dans des conditions harmonieuses et laisse au milieu le temps de se régénérer.